Étude scientifique … Suite (page 2)

Étude scientifique à propos d’Access Consciousness Bars®

Terrie Hope, spécialiste en médecine naturelle et quantique
Dr Dain Heer, cofondateur d’Access Consciousness

• Recevoir une séance Access Bars : Séance Access Bars
• Information pour former à Access Bars : Formation Access Bars
• Journée de formation Access Bars : Journée Access Bars

 

Chapitres de la vidéo

  1. Début de la vidéo.
  2. Présentation du Dr Terrie Hope.
  3. Présentation de l’étude Dr Terrie Hope.
  4. Quelles ont été les résultats de ces recherches. (Page 2)
  5. Il y avait une bonne distribution entre légère et sévère.
  6. Les tests ont été faits avec une cartographie du cerveau.
  7. L’augmentation de l’activité bêta chez les gens souffrant. (Page 3)
  8. Augmentation de la cohérence cérébrale.
  9. Les Bars sont totalement reproductibles.
  10. Étudier les traumas cérébraux, le stress post-traumatique.

 

4- Quelles ont été les résultats de ces recherches

Est-ce que c’est le moment de prendre un raccourci et de leur dire ce que la recherche a donné ?

Nous pourrions faire ça, ou jouer un peu plus longtemps ?

Alors il y avait quatre tests. Alors j’ai fait quatre tests, deux pour l’anxiété et deux pour la dépression. C’est fait comme ça pour valider les résultats. Les questionnaires étaient différents pour chacun, et pour l’inventaire d’anxiété de Beck ─ qui est une méthode de test psychologique standardisée ─ les résultats ont montré un changement de 84.7% en moyenne, entre les scores avant  et après, pour l’anxiété. 84.7, disons 85, 85% de changement.

Correct. Et la fourchette était entre 100% et quelque chose comme 53%. Alors c’est comme ça que tu obtiens ce score. Alors un des participants a eu 100% de changement.

Waouh. Quand tu as quelqu’un comme ça, qui vient pour recevoir les Bars… Quelle était la durée de la séance ?

Oui pardon. C’était une seule séance, et elle durait 90 minutes.

Alors c’est une séance de Bars, de 90 minutes, et ces gens rapportent  en moyenne 85% de changement. Et le plus petit changement était de 53%.

C’est vrai.

Et le plus grand était de 100%. Waouh, the gift ! Waouh, quel cadeau !

Je ne suis probablement pas censé pleurer dans cette vidéo, mais c’est pour cela que nous faisons ce que nous faisons. Oh mon dieu, je veux dire, 50% de changement … Et la plupart de ces gens ont probablement essayé tout ce qui existe pour obtenir du changement.

Et le fait que tu as dit qu’ils ne savaient pas ce qu’était l’énergie, que tu ne les avais pas rencontrés auparavant, ça aussi pour moi valide que c’est à propos des Bars. Et ce ne sont pas des gens qui vont et viennent, ce sont des gens qui n’en avaient jamais entendu parler.

Non, et c’était assez remarquable. Le même genre de résultats a été observé dans l’autre test. Alors l’inventaire de dépression de Beck que j’ai utilisé pour une des échelles de dépression, avait 82.7% comme score moyen.

Waouh.

Ça a vraiment reflété la même chose.

5- Il y avait une bonne distribution entre légère et sévère

Est-ce que c’est le moment de prendre un raccourci et de leur dire ce que la recherche a donné ?

Nous pourrions faire ça, ou jouer un peu plus longtemps ?

Alors il y avait quatre tests. Alors j’ai fait quatre tests, deux pour l’anxiété et deux pour la dépression. C’est fait comme ça pour valider les résultats. Les questionnaires étaient différents pour chacun, et pour l’inventaire d’anxiété de Beck ─ qui est une méthode de test psychologique standardisée ─ les résultats ont montré un changement de 84.7% en moyenne, entre les scores avant  et après, pour l’anxiété. 84.7, disons 85, 85% de changement.

Correct. Et la fourchette était entre 100% et quelque chose comme 53%. Alors c’est comme ça que tu obtiens ce score. Alors un des participants a eu 100% de changement.

Waouh. Quand tu as quelqu’un comme ça, qui vient pour recevoir les Bars… Quelle était la durée de la séance ?

Oui pardon. C’était une seule séance, et elle durait 90 minutes.

Alors c’est une séance de Bars, de 90 minutes, et ces gens rapportent  en moyenne 85% de changement. Et le plus petit changement était de 53%.

C’est vrai.

Et le plus grand était de 100%. Waouh, the gift ! Waouh, quel cadeau !

Je ne suis probablement pas censé pleurer dans cette vidéo, mais c’est pour cela que nous faisons ce que nous faisons. Oh mon dieu, je veux dire, 50% de changement … Et la plupart de ces gens ont probablement essayé tout ce qui existe pour obtenir du changement.

Et le fait que tu as dit qu’ils ne savaient pas ce qu’était l’énergie, que tu ne les avais pas rencontrés auparavant, ça aussi pour moi valide que c’est à propos des Bars. Et ce ne sont pas des gens qui vont et viennent, ce sont des gens qui n’en avaient jamais entendu parler.

Non, et c’était assez remarquable. Le même genre de résultats a été observé dans l’autre test. Alors l’inventaire de dépression de Beck que j’ai utilisé pour une des échelles de dépression, avait 82.7% comme score moyen.

Waouh.

Ça a vraiment reflété la même chose.

6- Les tests ont été faits avec une cartographie du cerveau

Une des choses dont nous avons parlé avant de commencer à enregistrer, c’était de la cartographie du cerveau que tu as faite, et de comment ça a apporté de la validité à la recherche.

Et je sais que sur une vidéo récente que tu as faite pour expliquer ceci, il y avait une femme qui n’était vraiment pas gentille. Elle essayait de démontrer que ce que tu as fait n’est pas valide, ou que cette étude  devait avoir été mal conçue.

Et tu as été avec elle point par point,  et tu lui as montré ce que tu as fait, et à la fin elle a dit, « Oh, waouh c’est valide, » parce qu’elle était elle-même chercheuse.

Alors peux-tu parler de la validité de la recherche, premièrement, de son organisation et de sa validité ? Et aussi par rapport à la cartographie du cerveau… les études des ondes cérébrales en fait, qu’est-ce que c’est, premièrement, et ensuite comment ça crée la validité de l’étude.

Oui, je peux faire ça.

Alors, lorsqu’on analyse tous les questionnaires ensemble, et non pas séparément, la probabilité d’obtenir les résultats des questionnaires par hasard est de 3% ou moins.

En fait, celui sur l’inventaire d’anxiété de Beck a une probabilité de 99.6% de ne jamais avoir pu être obtenu par hasard.

Alors lorsqu’on regarde ce genre de choses statistiquement, la validité de toutes ces données a aussi été mesurée avant que les données ne soient analysées statistiquement, alors on ne peut pas dire qu’à cause du petit nombre de participants il faudrait vérifier si l’étude est valide.

Elle l’est, et elle a passé tous les tests statistiques, et les résultats étaient stupéfiants.

En gros, on peut dire qu’il y a 97% de chance que les résultats n’auraient pas pu se produire par hasard, ce qui est fabuleux.

Alors j’ai fait tous ces questionnaires, et ensuite j’ai fait ce qu’on appelle une cartographie du cerveau, ou électroencéphalogramme quantitatif.

Donc on met un casque sur la tête et on mesure les ondes cérébrales avant et après les Bars.

C’est une méthode de test scientifique standardisée.

Ce que nous avons observé était vraiment intéressant car tous les participants avaient une énergie de dépression à certaines fréquences.

L’énergie de dépression était entre thêta et bêta.

Si tu veux je pourrais entrer dans les détails techniques, mais je ne le ferai pas.

Ne le fais pas s’il te plaît.

J’adore ça, mais je ne pense pas que c’est le cas de la plupart des gens malheureusement.

Je ne vais pas entrer dans les détails techniques, mais ce qui était intéressant, c’est qu’il y avait une énergie de profonde dépression.

En termes scientifiques, aussi grande que trois déviations standards en-dessous de la norme.

À la fin de la séance, c’était revenu à la normale pour la plupart des gens.

En général, si tu faisais par exemple du neuro-feedback pour changer ton cerveau, et que tu souffrais de ce genre de problèmes, tu devrais faire disons 20 séances pour obtenir un tel changement, c’était à ce point stupéfiant.

Alors c’était vraiment intéressant.

Suite de l’étude … Page 3
Retour à la page 1 …