Étude scientifique …

Étude scientifique à propos d’Access Consciousness Bars®

Terrie Hope, spécialiste en médecine naturelle et quantique
Dr Dain Heer, cofondateur d’Access Consciousness

• Recevoir une séance Access Bars : Séance Access Bars
• Information pour former à Access Bars : Formation Access Bars
• Journée de formation Access Bars : Journée Access Bars
• Information Facilitateur Access Bars : Facilitateur Access Bars

Access Consciousness Bars

Dr Dain Heer : J’ai fait ces Bars moi-même pendant 18 ans, et j’ai vu les changements que ça a crée, comme rien d’autre sur la planète. Interview

Dr Terrie Hope : Comment est-ce possible qu’en touchant des points sur la tête, autant de changements peuvent avoir lieu en aussi peu de temps ?

Dr Terrie Hope : Je suis Docteur en médecine naturelle. Ma spécialité est la médecine quantique, qui se base sur le postulat que tout est énergie.

Dr Dain Heer : Et bien, je pense que le cadeau (Étude scientifique) est pour ces gens qui ont besoin de l’entendre. Il y a ceux parmi nous qui savent, ceux qui ont expérimenté Access Bars et ont vraiment reçu beaucoup de changements, ou quelque chose de différent dans leur vie, et ils sont plus heureux.

Dr Dain Heer : Plus il y a de gens qui travaillent avec l’énergie ou avec la médecine énergétique, y compris Access Bars, plus cela va permettre aux gens de vraiment voir que c’est une façon de créer du changement pour eux-mêmes.

Dr Terrie Hope : J’étais tellement surprise que simplement toucher la tête de quelqu’un puisse créer ces changements merveilleux. Interview

Dr Terrie Hope : Ce qui était vraiment fascinant, c’était que tous les sept participants – tous les sept souffraient de trouble de l’anxiété généralisée … c’était leur manière de fonctionner, simplement. Interview

Dr Terrie Hope : C’est une séance de Bars, de 90 minutes, et ces gens rapportent en moyenne 85% de changement. Et le plus petit changement était de 53%. Et le plus grand était de 100%. Interview

Access Consciousness Bars

Access Consciousness Bars

• Recevoir une séance Access Bars : Séance Access Bars
• Information pour former à Access Bars : Formation Access Bars
• Journée de formation Access Bars : Journée Access Bars
• Information Facilitateur Access Bars : Facilitateur Access Bars

Chapitres de la vidéo

  1. Début de la vidéo
  2. Présentation du Dr Terrie Hope
  3. Présentation de l’étude Dr Terrie Hope
  4. Quelles ont été les résultats de ces recherches
  5. Il y avait une bonne distribution entre légère et sévère
  6. Les tests ont été faits avec une cartographie du cerveau
  7. L’augmentation de l’activité bêta chez les gens souffrant
  8. Augmentation de la cohérence cérébrale
  9. Les Bars sont totalement reproductibles
  10. Étudier les traumas cérébraux, le stress post-traumatique

 

1- Début de la vidéo

Bonjour tout le monde,

C’est le Dr Dain Heer, et je suis ici avec une personne merveilleuse et géniale, elle s’appelle Terrie Hope, et nous allons parler du projet de recherche qu’elle a récemment terminé sur Access Consciousness Bars.

Terrie, bienvenue ! Comment vas-tu ?

Salut, comment vas-tu Dain ?

Merci. Tellement génial de te voir. C’est génial d’être ici avec toi, et je suis excité.

J’ai fait ces Bars moi-même pendant 18 ans, et j’ai vu les changements que ça a créé, comme rien d’autre sur la planète, alors c’est tellement cool de voir la perspective scientifique par rapport à beaucoup de choses, par exemple « Hé, voilà ce qui se passe en fait. »

Mais aussi dans quelle mesure, et aussi avec la cartographie du cerveau ─ dont nous allons parler ─ Comment tu as en fait pu observer scientifiquement ce qui se passe.

Oui, c’était vraiment cool.

Ce qui est vraiment intéressant Dain, c’est que j’ai regardé ça et je me suis dit, « Comment est-ce possible qu’en touchant des points sur la tête, autant de changements peuvent avoir lieu en aussi peu de temps ? »

C’est extraordinaire.

Tu sais, je pense des fois qu’un coup de marteau sur la tête créerait peut-être aussi des changements instantanés, mais ça n’a pas l’air d’être une option viable pour la plupart des gens.

Avant de commencer avec le projet lui-même, peux-tu parler un peu de ton expérience et de toi, de tes qualifications, comment tu en es arrivée là, ce genre de choses ?

2- Présentation du Dr Terrie Hope

Je suis Docteur en médecine naturelle. Ma spécialité est la médecine quantique, qui se base sur le postulat que tout est énergie. Je crois vraiment que l’univers est fait d’énergie, vraiment, à un certain niveau.

Le début de mon parcours, c’était en fait en 2013. J’étais en fait à une classe Access et je me suis dit, « Humm, ce serait vraiment cool de faire une étude sur Access Bars et l’anxiété et la dépression. » Alors, je me suis motivée et j’ai continué à réfléchir « Je dois trouver un moyen de faire cela. »

En fait, c’est la deuxième étude scientifique à laquelle je participe sur Access Bars, la première était avec le Dr Fannin et n’a pas encore été publiée. Malgré cela, il y a quelques résultats vraiment géniaux qui coïncident avec les résultats de cette recherche-ci.

Cool. Peux-tu parler un petit peu de l’intérêt de la recherche scientifique en lien avec les Bars ? Qu’est-ce que ça nous apprend, quel est le cadeau là-dedans ?

Et bien, je pense que le cadeau est pour ces gens qui ont besoin de l’entendre.

Il y a ceux parmi nous qui savent, ceux qui ont expérimenté Access Bars et ont vraiment reçu beaucoup de changements, ou quelque chose de différent dans leur vie, et ils sont plus heureux. Ils savent par expérience que ça peut se passer. Et ensuite, il y a d’autres gens qui ont vraiment besoin de savoir, tu sais, « Donne-moi quelque chose de tangible pour que je puisse vraiment le voir, ou l’entendre, ou savoir que ça va marcher, ou qu’il y a quelque chose là. »

Et je pense que plus il y a de gens qui travaillent avec l’énergie ou avec la médecine énergétique, y compris Access Bars, plus cela va permettre aux gens de vraiment voir que c’est une façon de créer du changement pour eux-mêmes, que ce soit pour la santé, pour le bonheur ou pour quoi que ce soit d’autre.

Oui absolument, et je crois que tu l’as dit toi-même.

Tu as dit, « J’étais tellement surprise que simplement toucher la tête de quelqu’un puisse créer ces changements merveilleux. » Et c’est si facile, c’est si simple à apprendre et si disponible. Souvent, les gens le dévalorisent et se disent « Mais bon, bien sûr que ça ne pourrait pas marcher… »

Je dirais qu’ils sont répartis en deux camps.

Il y a ceux-là, et après il y a ceux qui ont reçu les Bars et qui disent, « Ça marche. Je n’ai aucune idée de comment, mais ça marche vraiment. »

Alors, peut-on parler de l’étude et de ce que tu as trouvé par rapport aux Bars à la dépression et à l’anxiété ?

3- Présentation de l’étude Dr Terrie Hope

Ok. Cette étude a été considérée comme une étude pilote à cause du nombre de personnes qui ont participé à la recherche. Elle a commencé avec dix participants et au final nous étions sept, à la fois des hommes et des femmes en groupes égaux.

Le critère pour participer à l’étude était de souffrir de dépression, d’anxiété, ou des deux. 50% des gens qui ont toutes sortes de troubles de l’humeur souffrent souvent en même temps d’anxiété.

Ce qui était intéressant quand nous avons analysé les résultats, une des choses que j’ai demandé c’était « De quel type d’anxiété souffrent-ils ? »

Il y a un test que nous avons utilisé et qui demandait : « Souffrent-ils de ce qu’on appelle anxiété réactionnelle, qui est temporaire, et qui souvent disparaît, ou de ce qu’on appelle trouble de l’anxiété généralisée, qui est chronique et qui fait partie de leur être en quelque sorte. Nous avons fait la même chose pour la dépression.

Ce qui était vraiment fascinant, c’était que tous les sept participants – que je ne connaissais pas au début, je ne les connaissais pas, ils n’avaient même pas entendu parler d’énergie, tous les sept souffraient de trouble de l’anxiété généralisée … c’était leur  manière de fonctionner, simplement.

Waouh, je n’étais pas au courant de ça. Parce que je connais évidemment les résultats de la recherche. Waouh, que ces gens souffraient de ça.

Ça s’appelle trouble de l’anxiété généralisée pour une raison. C’est un des traits de caractère qu’ils expriment dans leur monde constamment. Et deux d’entre eux souffraient de ce qu’on pourrait appeler une dépression généralisée. Alors c’était assez intéressant de voir ce genre de choses apparaître pour une étude avec si peu de participants.

Suite de l’étude … Page 2 ..
Suite de l’étude … Page 3 …